Skip to main content

La vie privée et la confidentialité sont parmi les sujets les plus sensibles de nos jours. Chaque jour, vous recevez des informations sur une violation de la sécurité ou une brèche dans la sécurité due à des défauts d’application. Rien n’est sûr, même les messagers privés et sécurisés en apparence.

Signal et Wire, sont deux applications de messagerie qui concurrence WhatsApp, Snapchat, Messenger.., et qui mettent l’accent sur la sécurité et la vie privée des utilisateurs. Signal a été recommandé par entre autres par Edward Snowden, le célèbre lanceur d’alertes qui a dénoncé les services américains. Cependant, qu’est-ce qui rend Signal si spécial et comment se compare-t-il à Wire, une autre application qui fait son chemin dans le monde des entreprises. Dans cet article, je vais vous parler de Wire VS Signal – Lequel utiliser.

Commençons !

Interface utilisateur

Signal a une interface proche de WhatsApp, avec des thèmes clairs et sombres. Il y a deux boutons en bas pour créer et envoyer des messages textuels, photo ou vidéo , vous pouvez aussi utiliser les appels vidéo. L’option Note to Self est en fait visible en haut par défaut. Cliquez sur votre miniature pour accéder aux paramètres et aux autres options. Une approche vraiment standard que j’ai essayé et testé. En fait, j’utilise principalement Signal. Wire je l’utilise seulement si mon interlocuteur n’utilise que Wire.

L’interface utilisateur de Wire fonctionne un peu différemment et je l’ai trouvée un peu déroutante au début. Il y a en fait quatre boutons en bas. L’un pour créer un groupe, le deuxième pour accéder aux groupes créés et le dernier est essentiellement destiné aux archives. Il est moins intuitif que Signal, mais cela ne me dérange pas, car je l’utilise de temps en temps, dans des situations particulières, souvent pendant mes cours de cybersécurité, j’ai connu Wire à ce moment-là.

Chiffrement de bout en bout

Le cryptage des messages de l’utilisateur A à l’utilisateur B est une nécessité absolue si vous voulez que vos messages restent privés. Ce type de cryptage brouille les messages sur l’appareil de l’expéditeur et ne les déchiffre pas avant qu’ils n’arrivent sur l’appareil du destinataire.

Le cryptage de bout en bout, rend presque impossible à quiconque de voir le contenu d’un message – tant que le protocole de cryptage est infaillible. Mais la plupart des applications de messagerie privée utilisent leur propre protocole, de sorte qu’elles peuvent différer quant à leur niveau de sécurité. Néanmoins, les applications cryptées de bout en bout sont beaucoup plus sûres que les applications populaires, comme Instagram, Snapchat, Skype et Slack, qui n’en disposent pas. Avec Signal et Wire, vous êtes garantit que vos messages sont cryptés de l’utilisateur A à l’utilisateur B.

Vie privée et sécurité

C’est ça. C’est leur principal argument d’utilisation. La seule chose qui les distingue des autres applications comme WhatsApp, Messenger, Snapchat et les autres. La vie privée et la sécurité sont intégrées dans la structure même de Signal et Wire. Elles sont activées par défaut et vous n’avez rien à faire pour les activer. En fait, il n’y a aucun moyen de les désactiver non plus. C’est juste la façon dont ces applications ont été construites et fonctionnent.

Tous les appels, messages et même les pièces jointes que vous envoyez sont cryptés de bout en bout. Et rien de tout cela n’est sauvegardé sur leurs serveurs ou un serveur tiers. Personne, pas même Signal ou Wire, ne peut accéder à ces messages, fichiers ou appels. Même si quelqu’un y accède ou les intercepte d’une manière ou d’une autre, tout ce qu’il verra ou entendra est du charabia en raison des protocoles de sécurité solides qui sont mis en œuvre dès le départ.

Ce que vous devez retenir, c’est que Signal a besoin de votre numéro de téléphone pour créer un compte et est basé aux États-Unis. Wire, en revanche, est basé en Allemagne et en Suisse et permet de créer un compte en utilisant à la fois le numéro ou une adresse mail, mais il s’agira de la seule information que vous allez communiquer.

Signal

Rendu célèbre – ou du moins un peu plus célèbre – grâce au fait qu’il s’est révélé être l’outil de messagerie sécurisée préféré d’Edward Snowden, Signal est disponible pour Windows, MacOS, Linux , iOS et Android. La version ordinateur de Signal n’est pas, à proprement parler, une application autonome, car pour l’utiliser, vous devez d’abord installer et configurer l’application mobile. Une fois cela fait, la version de bureau peut être utilisée sans qu’un téléphone soit présent.

Comme vous pouvez vous y attendre, il existe un cryptage de bout en bout, et Signal garantit aux utilisateurs que personne d’autre que l’expéditeur et le destinataire visé ne peut voir les messages. Pour renforcer encore la sécurité, il est possible de choisir la durée des messages et des conversations. En fait, vous pouvez créer des messages autodestructeurs qui sont rendus totalement inaccessibles – par quiconque – après une période de votre choix. Les clés de cryptage sont stockées sur les téléphones et les ordinateurs des utilisateurs, jamais sur des serveurs, et pour éviter le risque potentiel (bien que très faible) d’usurpation, vous serez averti si la clé de sécurité de la personne avec laquelle vous parlez change.

Il s’agit également d’une plateforme open source, ce qui permet à tout le monde de vérifier s’il y a des vulnérabilités (bien que personne n’en ait encore découvert). Cela veut dire qu’il n’y a pas d’intérêt commercial ou financier.

La seule faille que les spécialistes ont trouvée est que vous ne pouvez pas utiliser l’application de manière 100% anonyme et que vous devez au moins avoir votre numéro de téléphone pour vous inscrire. Cependant, je pense toujours que c’est le choix parfait pour l’utilisateur moyen.

Les points forts et les points faibles

Gère les chats de groupe, les SMS, les messages vocaux, les vidéos, les documents et les images.
Propose des messages qui disparaissent (avec une minuterie)
Protocole de signal sécurisé.
Open source, Source ouverte.
Ne stocke pas les données ni les métadonnées des utilisateurs.
Défendue par Edward Snowden, rien que ça.
A besoin d’un numéro de téléphone pour s’inscrire.

Wire

À première vue, Wire coche toutes les cases d’une application de messagerie véritablement sécurisée : elle offre un cryptage de bout en bout, respecte toutes les lois de l’Union européenne sur les données et la vie privée, elle est open source et n’est pas obligée de partager ses données avec des services de surveillance. De plus, vous pouvez l’utiliser sur la plupart des navigateurs populaires comme Firefox, Chrome, Safari et Opera. Toutefois, Wire collecte et stocke certaines données sur les utilisateurs.

Les créateurs de l’application ont admis qu’ils gardaient des traces des personnes contactées par les utilisateurs et, malheureusement, tout est sauvegardé en texte clair. Ils stockent également les e-mails, les numéros de téléphone et les noms d’utilisateur des utilisateurs. Selon Wire, ces informations facilitent la synchronisation des appareils et sont supprimées une fois le compte désactivé.

Protégé par les lois européennes sur la conservation des données de faîtes de son origine allemande et suisse, Wire est une application de messagerie sécurisée avec un cryptage de bout en bout. Elle offre des comptes personnels gratuits et des comptes entreprise payants avec une assistance et des fonctionnalités supplémentaires.

Les points forts et les points faibles

Respecte la législation de l’Union européenne en matière de données
Peut être utilisé sur la majorité des navigateurs Internet
collecte certaines données sur ses utilisateurs

Conclusion

Est-ce que vous laissez la porte ou la fenêtre de chez vous ouverte ? Est-ce que vous laissez quiconque consulter les fichiers de votre ordinateur ? Je ne pense pas.

La protection de la vie privée sur les applications ne reçoit pas l’attention qu’elles méritent. Pourtant, elles sont des éléments essentiels pour ne pas divulguer votre vie privée, vos informations, vos photos aux GAFA ou à des inconnus. En plus de vous permettre de ne pas vendre ces informations à des inconnus, il est essentiel de sécuriser vos échanges via des applications de messageries sécurisées.

Je trouve contradictoire que certains d’entre vous verrouillent leur smartphone avec votre amoureux.se qui partage votre vie depuis plusieurs années, mais ne prennent aucunes précautions sur les réseaux sociaux, ou sur des applications, vous inondez vos photos et informations personnelles à la vue de tous, au profit d’inconnus qui n’hésitent pas à vendre ces informations.

Visitez ce lien pour voir un tableau comparatif des différentes solutions de messageries cryptées.