Site vitrine

Site e-commerce

Site VTC/Taxi

SEO Google

Rédaction web



Lorsqu’il s’agit de marketing de contenus, les initiés de l’industrie évoquent souvent des termes tels que Business to Customer (B2C) ou Business to Business (B2B) pour désigner les divers types de cibles que peut avoir une société. En effet, en fonction de votre positionnement et de votre domaine d’activité de votre entreprise, vous aurez des cibles différentes et vos stratégies marketing devront être adaptées à cette situation. La question est donc de savoir quelle stratégie il faut adopter et dans quelle circonstance.

 

Découvrez dans cet article les différentes stratégies marketing web qui existent, afin de pouvoir prendre les décisions les plus judicieuses pour votre entreprise.

Le marketing en Business to Customer (B2C)

Le B2C, Business to Customer désigne le commerce d’une société vers la clientèle (les particuliers). Dans le cas d’un Business en B2C, la compagnie devra s’adresser directement à des personnes (prospects) et vendre des produits spécialement conçus pour un usage personnel. C’est le cas par exemple d’un supermarché ou d’un magasin de vêtements.

Dans ce business, les consommateurs vont la plupart du temps être dans l’optique de quête de meilleur prix. Malgré que les quantitatifs soient assez restreint dans le B2C, les consommateurs sont souvent à la recherche de bonnes affaires ou de produits qui répondent à leurs premiers besoins. Avec les consommateurs, l’entreprise possède donc une très large cible en prenant en compte le nombre de clients potentiels.

Toutefois, si l’entreprise souhaite se distinguer dans son domaine, elle devra comprendre que ses produits ou services ne pourront en général pas s’adresser à tout le monde. Pour une stratégie marketing de ce type, il alors primordial de mettre en place les profils des types de consommateurs pour pouvoir sectionner le marché puis adopter une communication plus pertinente et plus apparente.
Ainsi, le ciblage et la compréhension des cibles sont des critères incontournables pour établir des bases saines dans un marketing B2C.

 

Le marketing en Business to Business (B2B)

Le B2B, Business to Business, désigne le commerce d’une société destiné à d’autres sociétés. Que ce soit des produits ou des services, le B2B est particulièrement destiné aux clients les plus pointilleux qui recherchent une vraie relation de partenariat avec le fournisseur. Dans ce cas, le processus pour un achat est en général plus long, et la société doit s’adresser à divers interlocuteurs, chacun avec un profil et un rôle diffèrent.

Le marketing en B2B peut sembler plus complexe de nature, dans le sens ou la clientèle sera plus stricte et minutieue dans le choix de son prestataire. Néanmoins, le premier obstacle se trouve, comme dans le marketing en B2C, dans la connaissance des cibles et de ses différents besoins. Et ici, cela passe par un ciblage minutieux et une connaissance avancée de chaque client, de son mécanisme d’achat et de sa disposition interne.

Il faut savoir que le B2B se repose sur une relation plus durable et pérenne qu’en marketing B2C, avec des liens pouvant de développer sur de nombreuses années et des enjeux financiers très importants. C’est la raison pour la quelle le marketing B2B doit particulièrement se focaliser sur la présentation de solutions répondant à des problématiques plutôt que sur la proposition de produits et services.

Le marketing B2B est tenu d’être étroitement lié avec le service commercial de sa clientèle afin de bénéficier de certaines informations provenant des commerciaux et aussi de pouvoir être pour eux, un réel soutien dans leurs sollicitons quotidiennes.

 

Le marketing Business to Government (B2G)

On ne parle pas assez du B2G, Business To Government, et pourtant de nombreuses entreprises ont une partie ou la totalité de leurs activités professionnelles autour de ce marché spécifique. Il s’agit du commerce réalisé aux organisations gouvernementales et aux administrations.

Dans le cas d’un business B2G, le mécanisme d’achat est totalement différent de celui que l’on a pu développer pour le B2B ou le B2C. Les décrets résultent généralement des appels d’offres ou des audits sur des besoins spécifiques, auxquels les sociétés répondent de façon bien précise avec des cahiers de charge ou attestations de respect des règles environnementales.
Il s’agit là d’un processus d’achat très solide qui exige une certaine compétence du personnel marketing qui devra maitriser les différentes lois en vigueur et appréhender chacun des prérequis pour des requêtes officielles.

Dans le cas d’un B2G, les cibles sont en général bien repérées : les organisations gouvernementales, les institutions nationales, régionales et départementales comme les mairies et les communes. Toutefois, le réel obstacle dans ce type de business est d’identifier précisément les personnes qui assurent la prise de décision car il s’agit d’une information difficilement accessible selon le type d’appels d’offres. Elle l’est davantage dans une relation B2B.

On comprendra facilement que les dissemblances au niveau du processus d’achat vont forcément influencer les stratégies de marketing des entreprises, vu que la cible qu’elles cherchent à atteindre est bien différente. Bien que l’on trouve des similitudes dans les différentes approches comme l’importance de connaitre sa cible ou la proposition d’une image de marque qui répond aux problématiques de la clientèle, il n’en reste pas moins que la stratégie marketing doit être adapté à la particularité de chaque type de relation.

commodo dolor Praesent libero. consectetur pulvinar
Share This