Skip to main content

Si vous vous efforcez de toujours dire « oui », il y a un réel danger que la désorganisation de quelqu’un d’autre devienne une tâche de plus sur votre liste de tâches.

Comme la plupart des gens, vous aimez probablement dire « Oui ». Après tout, cela démontre votre approche énergique et efficace et montre à quel point vous êtes coopératif et solidaire. Et surtout, cela fait plaisir aux gens et les fait vous apprécier. Mais attention au revers de la médaille, où le fait d’être trop prêt à dire « oui » peut nuire à votre réputation, à vos relations avec les autres et à votre business.

Non. Dire non ne limite pas vos possibilités, cela ouvre de nouvelles, voire de meilleures opportunités. Le désir inhérent de plaire aux gens est gravé en nous depuis notre plus jeune âge et, pour ma part, je commence à dire non, et je vous explique dans cet article.

Allons-y !

Les raisons pour lesquelles nous avons peur de dire « non »

La plupart d’entre nous sont conditionnés à être aussi agréables que possible chaque fois que nous le pouvons. Par exemple, si un client vous demande d’accepter son projet à la dernière minute, même si votre planning est full, l’inclination est de dire « Oui », même si cela ne convient pas à votre situation professionnelle.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles nous voulons presque toujours dire « oui » à contrecœur, par exemple :

  • Éviter les conflits. La plupart d’entre nous veulent éviter les discussions conflictuelles chaque fois que cela est possible, aussi notre position par défaut consiste-t-elle à être d’accord avec les autres.
  • Devenir plus aimable. Nous finirons souvent par acquiescer aux demandes – juste pour nous rendre plus attrayants.

Avoir du mal à dire « Non » n’est pas un signe de manque d’assurance. Cela signifie simplement que vous devez vous sentir plus à l’aise avec l’idée. Pour ce faire, il est utile de considérer le mot « Non » comme un outil que vous pouvez utiliser pour définir des limites, tant dans votre vie que dans la façon dont les autres vous voient. Nous en reparlerons plus loin.

Dire « non » au profit de la rentabilité

Dire non aux clients et aux consommateurs est une chose qui n’est généralement pas bien acceptée dans le monde des affaires. Mais, en acceptant les propositions d’offres et de remises des clients, vous créez un dangereux précédent et réduisez la probabilité que vos objectifs de revenus soient atteints.

En disant souvent oui à vos clients, vous nuisez à vos bénéfices et réduisez le niveau de motivation dont vous disposez pour vendre des produits au bon prix et le temps dont vous disposez pour le faire. Dites non aux clients dans un premier temps ; si vous cédez, il y a de fortes chances que ce ne soit pas la dernière fois qu’on vous demande quelque chose.

Si vous voulez vous surpasser pour vos clients sans qu’ils vous le demandent, c’est une chose, puisque tout cela est au nom d’un excellent service, mais ne soyez pas tenté de leur faire des faveurs systématiquement, cela se termine rarement bien.

Pourquoi vous devez apprendre à dire « non » ?

Il est impossible de plaire à tout le monde ou de dire « oui » à chaque demande qui vous est faite. Il existe de nombreux ouvrages qui expliquent pourquoi refuser une demande lorsque la situation l’exige est un trait commun aux personnes qui réussissent. Nous pouvons en décomposer les raisons en trois :

 

  • Elle vous permet de définir des limites. Si les gens pensent que vous êtes prêt à accepter n’importe quoi, certains tenteront d’en tirer profit.
  • Vous pouvez faire un meilleur usage de votre temps. Refuser des demandes vous permet d’utiliser votre temps comme bon vous semble, de sorte que vous pouvez vous concentrer sur ce qui est vraiment important pour vos objectifs.
  • Cela peut vous donner confiance en vous. Le simple fait de pouvoir dire « non » peut vous donner le sentiment de contrôler votre propre vie et vous donner confiance en vous.

L’idée de dire « Non » quand il le faut est assez simple. Cependant, les choses deviennent beaucoup plus délicates lorsque vous devez trouver comment le faire dans un contexte professionnel. Sur le lieu de travail, vous devrez souvent faire face à un grand nombre d’ego et de personnalités difficiles. Il est donc essentiel de savoir comment refuser tout en gardant la tête froide.

Pouvoir dire « non » est également une compétence fantastique pour améliorer sa vie personnelle. Non seulement vous devez être capable de refuser des demandes qui vous rendent malheureux, mais vous devez aussi prendre l’habitude de vous refuser de temps en temps.

Par exemple, si vous voulez manger une grande pizza tout seul et en avaler toutes les parts en présence d’autres personnes, ce serait un excellent moment pour vous de dire « Non ». Bien sûr, je ne suggère pas de vivre comme un moine, ou être égoïste, mais le fait de développer une discipline peut rendre tous les aspects de votre vie beaucoup moins stressants.

Comment dire non

Maintenant vient la partie difficile. Vous avez réfléchi à une opportunité et vous avez décidé qu’il était préférable pour vous et pour votre entreprise de décliner. Dire non ne vient pas naturellement à beaucoup d’entre nous, mais voici quelques conseils pour que cela soit un peu moins effrayant.

  • Faites une pause pour réfléchir. Donnez-vous 24 heures. Si quelqu’un fait pression sur vous pour que vous vous engagiez immédiatement, considérez cela comme un signal d’alarme.
  • Soyez direct. Si votre réponse est non, ne soyez pas timide et laissez de la place pour négocier. Si l’autre partie pense que vous pourriez changer d’avis, elle continuera à faire pression. Soyez poli et professionnel, mais aussi clair et transparent.
  • Créez des modèles d’email. Rédigez un email, professionnel et poli pour refuser un travail et personnalisez-le avant de cliquer sur « Envoyer ». Si le délai ou le tarif sont les seules raisons pour lesquelles vous refusez un projet, il peut être utile d’avoir un email de négociation prêt à l’emploi dans l’espoir d’obtenir ce que vous voulez pour le projet.
  • La pratique facilite les choses. Pour les refus en personne, faites attention à votre langage corporel, à votre ton et à vos expressions faciales. Pas de renfrognures ou de soupirs exaspérés. Commencez par prendre quelques notes devant le miroir, en vous regardant dans les yeux. Enregistrez-vous. Prenez un ami de confiance comme compagnon de refus et faites un jeu de rôle. Obtenez un retour d’information après. Soyez gentil, mais ferme.

Dire non n’est pas vraiment aussi terrible ou effrayant que cela peut paraître. Et être à l’aise pour le faire est un outil formidable à avoir dans votre boîte à outils. Cela peut vous faire gagner du temps, de l’argent, des amis et une bonne réputation. Essayez-le et faites-moi savoir comment cela a fonctionné.

Conclusion

« Non » est un mot puissant que vous ne devez pas avoir peur d’utiliser lorsque la situation le justifie. Dans un contexte commercial, vous devrez cependant souvent adoucir le coup, arrondir les angles. Beaucoup de clients sont habitués à toujours obtenir ce qu’ils veulent. Cela signifie que vous devez être capable de communiquer lorsque leurs demandes ne sont pas réalisables – sans les contrarier.

Quant à la manière de s’y prendre, cet article a proposé trois façons de dire « non » qui fonctionnent à la fois dans un cadre professionnel et personnel :

  • Proposer des alternatives sur lesquelles vous pouvez tous deux vous mettre d’accord.
  • Expliquez pourquoi vous ne pouvez pas répondre à une demande spécifique.
  • N’attendez pas trop longtemps pour dire non.

Depuis peu, je commence à pratiquer à dire « Non », j’ai lu des livres et j’ai assisté à des MOOC sur la relation clientèle pour apprendre à savoir dire « Non », je peux vous dire que cela est bénéfique personnellement et professionnellement.